Mission

Terre sacrée est un espace où les gens de tous milieux et de tous âges peuvent explorer :

  • la dimension sacrée de la Terre et l’interdépendance qui relie toute la Création;
  • diverses possibilités de croissance individuelle et collective dans la cocréation d’une civilisation en harmonie avec la Nature et l’Univers.

Le grand tournant
Alors que l’avenir est remis en question par la destruction écologique, les tensions politiques, la prolifération des armes nucléaires et les déséquilibres socio-économiques, l’humanité est invitée à se libérer de son sentiment d’aliénation et de son désir de domination sur la planète, à redécouvrir la dimension sacrée et l’interdépendance qui existe dans la Création, à intégrer ses connaissances scientifiques à la sagesse des grandes traditions spirituelles et à cocréer, en harmonie avec la Terre, une nouvelle civilisation ancrée dans la justice, la compassion et la célébration.

La dimension sacrée de la Terre
Au début du siècle dernier, Albert Einstein découvre un lien intime entre la matière et l’énergie. En 1979, James Lovelock propose l’hypothèse Gaïa selon laquelle la Terre est un organisme vivant. Des scientifiques tels Brian Swimme, Rupert Sheldrake et d’autres affirment que l’être humain est la voie par laquelle le cosmos prend conscience de lui-même. Dans sa lettre pastorale du 4 octobre 2003, fête du patron de l’écologie saint François d’Assise, la Commission des affaires sociales de la Conférence des évêques catholiques du Canada écrit: « La gloire de Dieu se révèle dans le monde de la nature, et pourtant nous, les humains, sommes présentement en train de détruire la création. Vue sous cet angle, la crise écologique apparaît comme une crise profondément religieuse…. Toute solution authentique de la crise écologique exige que les humains changent leur façon de penser, leurs relations et leurs comportements afin de reconnaître les liens qui existent dans toute la création […] Comment pourrions-nous refuser un tel défi? » Les récentes découvertes scientifiques rejoignent ainsi la sagesse des grandes traditions spirituelles selon laquelle tout est lié et tout est Un.

Une spiritualité écologique
Marquée par la conscience du lien intime entre l’humanité, les animaux, la Terre et l’Univers, la spiritualité écologique se manifeste non seulement dans les grandes réflexions de notre temps mais aussi dans les choix et les gestes posés par chacun et chacune d’entre nous. Il en va de l’avenir des futures générations. Dans ce contexte, la fondation du Centre de spiritualité écologique Terre sacrée nous apparaît essentielle en cette période de profonde transformation pour l’humanité et la planète. Son ouverture marque un pas important pour le Québec, le Canada français et le monde francophone.

La mission du Centre se résume ainsi:

  • encourager une compréhension renouvelée de la place de l’humain sur Terre et dans l’Univers à partir de la sagesse des grandes traditions spirituelles, plus particulièrement les traditions chrétienne et autochtone, et des grandes découvertes de la science contemporaine, plus particulièrement en cosmologie;
  • développer une sensibilité marquée par une révérence envers la Terre et ses composantes telles l’eau, le sol, l’air, le feu, les minéraux, la végétation, les animaux, les cultures et l’individu;
  • favoriser des expériences permettant d’explorer le lien entre la justice écologique, la justice sociale, la justice réparatrice et équitable;
  • encourager les individus à exercer leur créativité et à faire des choix basés sur leur conscience de la dimension sacrée de la Terre et de l’interdépendance qui soutient la vie et l’Univers;
  • développer une expertise et des moyens qui permettent de concrétiser cette nouvelle compréhension de la place de l’humain sur Terre et dans l’Univers;
  • collaborer ainsi à la guérison de la Terre et à la maturation de l’espèce humaine qui est née, comme toute la Création, de l’union entre la Matière et l’Esprit.

Adhésion

Joignez-vous à celles et ceux qui ont le feu sacré pour la Terre!

cliquez ici